Gentleman grand bricoleur des mots…

Inspiration du moment

ESCARMOUCHE

L’était un escargot Qui partit tout de go Le matin de bonheur Pour laver son honneur L’était une petite mouche Le fleuret à la bouche Qui vola de bonheur Pour laver son honneur S’étaient pris rendez vous Tous deux au garde à vous Croiser le fer au duel Pour un délit mutuel Le combat fut […]

cOlère ” Le cri de l’injustice “

c

C’est le gant du boxeur au milieu de la figure
Sous un soleil rouge sang déchirant la nature
Langues de feu bleues et noires sur les pastelles de Munch
Dans les cordes un kO plus de force plus de punch
C’est un cri de colère
Celui de l’injustice

C’est la guerre ingérée au dessert quel délice
Tous les soirs au vingt heures chères téléspectatrices
C’est l’enfant de Guinée des mouches plein les yeux
Qu’on laisse mourir de faim en zappant trop odieux
L’injustice

C’est le sout’ neur proxo qui avec son index
Va prendre son billet au plus profond du sexe
De l’enfant aux yeux clairs devenue la putain
Livrée à l’appétit des ogres puritains
L’injustice

C’est le bagne de Valjean et l’exil d’Hugo
C’est une pomme volée un tout petit magot
Pendant que les ministres promènent leurs caniches
Au casino en Suisse des ling’ os plein la niche
L’injustice

C’est l’amiante assassine la pieuvre de la plèvre
Qui laisse au sourire le sang au bord des lèvres
C’est le cancer du sein qui défigure nos femmes
La pilule prescrite par des marchands de came
L’injustice

C’est la mort des abeilles petits zz’ hélicoptères
Insecticide napalm sur nos landes et nos terres
Fini la vie en rose dégoulinante de miel
Tout part en confiture abject goût de fiel
L’injustice

C’est nos sœurs Syriennes et nos frères Africains
Que la mer déverse à la gueule des requins
Qu’on voudrait refouler en arrivant au port
Et si tôt rembarquer via l’aéroport
L’injustice

C’est les caricatures des croqueurs de Charlie
Baignant dans un sang d’encre vidé jusqu’à la lie
Une bande décimée à coups d’ crayon dans l’ dos
Par des barbares incultes à la une de l’hebdo
L’injustice

C’est le jaune d’un gilet piqué sur un rond-point
Comme un phare dressé revendiquant du poing
De vivre dignement en l’an deux mille dix neuf
Egrainant les articles au nombre de dix neuf
L’injustice

C’est la bête invisible le coronavirus
Qui comme nos élites a le me même cursus
Dans l’éprouvette graduée ont bien la même souche
Avançant bien couvert le mensonge à la bouche
L’injustice

Et encore plus et plus, les exemples sont légions
Au nez et à la barbe de toutes les religions
Levons nous et marchons ne soyons pas complices
De la grande finance évangélisatrice
Et hurlons notre colère au nom de l’injustice

Et hurlons notre colère au nom de l’injustice !

(Les 16 Nov – 13 Déc 2014 – Le 11 Janv 2015 – Le 10 Déc 2018 – Le 29 Mars 2020.)

à Allain Leprest

Ajouter un commentaire

Gentleman grand bricoleur des mots…