Gentleman grand bricoleur des mots…

Inspiration du moment

ESCARMOUCHE

L’était un escargot Qui partit tout de go Le matin de bonheur Pour laver son honneur L’était une petite mouche Le fleuret à la bouche Qui vola de bonheur Pour laver son honneur S’étaient pris rendez vous Tous deux au garde à vous Croiser le fer au duel Pour un délit mutuel Le combat fut […]

Au recommencement…

A

A la renaissance du monde, avant que l’homo sapiens n’ai manifestement disparu et afin d’être définitivement tranquille, Dieu décida de le remplacer sur terre…
Comme l‘hétéro homo erectus lui avait trop cassé les aumônières avec les manifs pour tous, Il décida que sa doublure devint irrémédiablement hermaphrodite.
Aussi, Dieu ayant observé que celui-ci devenait de plus en plus pressé, qu’il avait même réussi à dépasser la vitesse intersidérale, que de l’instantanéité, il s’était fait une Déesse déguisée, le Créateur le figerait. Son successeur circulerait dorénavant avec une lenteur extrême pour qu’il se réapproprie le temps.
Disparaissant de la planète bleue à cause de sa cécité, ne voyant plus son frère l’étranger, la nature, le ciel, la mer, toute la beauté du monde, aveuglé, enfermé dans son individualisme, n’ayant aucune excuse, son double serait sans yeux ou presque, minuscules, placés au bout d’antennes, seules organes que Dieu ne réussit pas à corriger de l’humain devenu à la fin de son règne, robot sapiens.
La pollution humaine ayant ravagée la terre et les océans, Dieu décida de supprimer les autos, les camping-cars, les usines à la con, les habitations avec leurs cheminées, les propriétaires et leurs locataires depuis que Jupiter macron-magnon les avait fait se battre pour cinq euros six sous par mois.
Désormais, le quidam héritier se déplacerait avec sa propre maison sur le dos pour qu’il en bave.
Dieu édicta quelques lois pénales, entre autres, celle-ci :
Les êtres sur terre prient en train de se livrer au trafic de beurre persillé se verront infliger une lourde peine. Allant, d’une incarcération de plusieurs saisons dans un panier à salade sans permission de sortie pour que personne ne les tue, jusqu’à l’hibernation à perpétuité.
Dans sa grande bonté, Dieu accorda quelques libéralités, exemple :
La coquille d’abondance sera remplie en permanence de caviar à volonté, celui-ci, servi comme il s’entend avec un bourgogne aligoté à consommer sans modération, la nouvelle créature ayant le choix, entrer immédiatement cuver dans sa coquille, ou cheminer en zigs zags même par temps sec. Sa vitesse étant limitée, ne pouvant plus être flashée au radar, les pervenches et les papillons verts amande seront de facto en voie d’extinction progressive.
Il sera admis, pour l’homollusque âgé, ayant transporté le poids du monde sa vie durant, qu’il puisse de temps à autre, retirer sa coquille pour qu’un congénère osthéopode, au lit, le masse.
Contemplant sa copie, Dieu ne s’aperçu pas que cet être mou existait déjà ! Fatigué, il se reposa comme il l’avait fait à la première création du monde.
Quant au poètopode, privé de pieds pour ses alexandrins, il devra baver ses salades sans queue ni tête sur le seul support prescrit, la feuille de choux et uniquement par temps de pluie à cause du réchauffement climatique.
Et toc !

(Les 9 & 10 Sept 2017.)

 

 

Ajouter un commentaire

Gentleman grand bricoleur des mots…